Islande

En route vers Vík ! – JOUR 2

1 avril 2016
Itinéraire jour 2 islande

Kilométrage estimé sur la journée : 175km.
Durée estimée : 2h16.

Après une bonne nuit de repos, on peut commencer notre road trip !!
Malheureusement, il pleut … bon il fallait s’y attendre, en Islande, le temps est capricieux. Finalement, on a eu un bon déluge au début du trajet mais petit à petit, le ciel s’est éclairci. On n’a donc pas du tout été embêté.

Le but du jour : descendre tranquillement au Sud pour arriver à notre hébergement en fin de journée. J’avais hâte de faire ce trajet car il y a de très belles cascades sur le chemin !

1er arrêt : les courses !

Supermarché Bonus

Et oui, la veille nous nous y sommes pris trop tard et les Bonus étaient déjà fermés ! On devait absolument en trouver un sur le chemin pour faire quelques courses : prévoir quelques pic-nic pour le midi (= du pain et du jambon) et quelques repas pour le soir (= des nouilles chinoises). Bon, on va pas mentir, le voyage n’était pas vraiment tourné vers la gastronomie …

On a donc fait la chasse au petit cochon 🙂

2e arrêt : notre première cascade islandaise, Seljalandsfoss

Wahou !
J’avais vu déjà vu plein de photo de cette cascade, mais qu’est-ce qu’elle en jette en vrai !

Après un repas au chaud dans la voiture, avec vue sur la cascade, on sort la découvrir. Elle est impressionnante ! On se prend plein de bruine quand on est en face et comme on peut faire le tour par derrière, on s’en prend encore plus.

Un petit chemin part sur la gauche, il mène à d’autres cascades dont une qui est « cachée » (il faut marcher sur un guet en bord de rivière pour entrer dans une sorte de grotte) en une dizaine de minute de marche.

Seljalandsfoss

3e arrêt : Skógafoss

On reprend la voiture pour aller un peu plus loin. On arrive à une autre énorme cascade : Skógafoss. Elle fait 62 mètres de haut et forme un rideau de 25m de large. Qu’est-ce que c’est beau !
A droite de la cascade, il y a un chemin qui permet d’aller au dessus de la cascade (attention au vertige !) et de longer la rivière. En le continuant, on peut arriver jusqu’au Landmannalaugar (en marchant vraiment beaucoup).

Nous voulions remonter un peu la rivière mais il s’est remis à pleuvoir. On a préféré faire demi-tour avant d’être trempé.

Skógafoss

4e arrêt : la plage de sable de noir de Dyrhólaey

Arrivée au cap de Dyrhólaey, le ciel commence a bien se dégager. La lumière est magnifique, le paysage sublime et les vagues majestueuses. Cet endroit est aussi appelé l’Étretat islandais. Oui c’est vrai, ça y ressemble, mais en encore mieux.

Une légende islandaise raconte que les énormes rochers dans la mer sont des trolls qui ont été surpris au lever du jour par les premiers rayons du soleil et ils se sont alors changés en pierre. Vu la taille des rochers, je n’aimerai pas me retrouver devant un troll !

Dyrhólaey

5e et dernier arrêt : la plage de Reynisfjara

(qui se trouve de l’autre côté de la baie)

Sur cette plage, on peut voir une falaise en « orgue basaltique ».
C’est joli mais on ne s’attarde pas : avec la journée que nous avons passé, j’ai hâte de me reposer dans la maison d’hôte !

Orgue basaltique de Reynisfjara

Mais, où est-ce qu’on dort ?

On a réservé une super maison d’hôte : Guesthouse Hvammbol pour 79€ la nuit en chambre double.

Les propriétaires habitent dans la partie supérieure de la maison et la guesthouse se trouve dans la partie basse. Il y a 3 grandes chambres, une salle de bain avec WC partagé et une cuisine partagée.

On a essayé de scruter le ciel pour voir nos premières aurores boréales mais, on a pas tenu et on s’est vite endormi.

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire