Japon2017

Osaka mon amour

30 janvier 2018

Osaka. J’avais lu avant d’y aller qu’Osaka, on l’aime ou on la déteste. Il n’y a pas de juste milieu. Et c’est certainement vrai. Moi en tout cas, je l’ai adorée !

C’est aussi ce qu’on dit de Marseille (ma ville de naissance) et je n’ai pas été étonnée d’apprendre que les deux villes étaient jumelées.

Après mon premier voyage en 2013, je gardais en mémoire que les grandes villes japonaises étaient très « lisses » : des lignes droites partout (des rues aux buildings), des lieux trop propres partout, tout le temps, une nature dessinée au cordeau, des japonais respectant la moindre règle … bref des villes bien pleines mais qui manquaient de chaleur, de peps.
Et c’est ce dont je m’attendais de la 2e plus grosse ville du Japon.

Quelle ne fut pas ma surprise !

Au contraire, j’ai trouvé Osaka très vivante, nuancée. Plus populaire en quelques sortes.
Et j’ai adoré découvrir cette ville et ses lieux. Certains sont extrêmement touristiques mais vu que la plupart des touristes ne restent pas longtemps dans cette ville, ils se concentrent tous au même endroit : Dotonbori.

En 1 semaine à Osaka nous avons pu :

  • JOUR 1 : se réhabituer doucement au Japon, récupérer notre appartement pour 1 semaine, découvrir notre quartier de résidence et surtout se reposer pour récupérer du décalage horaire
  • JOUR 2 : visiter l’aquarium Kaiyukan un jour de pluie
  • JOUR 3 : faire une boucle à vélo pour voir le Namba Yasaka Shrine, monter au 16e étage de la Abeno Harukas pour avoir un aperçu d’Osaka vu d’en haut, tomber amoureux de l’ambiance de Shinsekai de nuit, se promener sur les terrasses du Namba Parks, se frayer un chemin au milieu des hordes de touristes sur Dotonbori.
  • JOUR 4 : gravir une montagne en plein milieu de Kobe (et se délasser dans notre 1er ashiyu :3)
  • JOUR 5 : avoir un petit aperçu du Japon féodal avec la découverte du château d’Osaka et admirer un superbe coucher de soleil depuis la Umeda Sky Building
  • JOUR 6 : carresser les daims de Nara
  • JOUR 7 : se ressourcer au Shitenno-ji et parcourir Den Den Town

(Je vous raconterai toutes ces découvertes dans les prochains articles !)

Osaka

Et bien entendu, en déambulant à pied ou à vélo, nous avons pu manger dans des bouibouis, passer par des ruelles, des passages, des lieux sans aucuns touristes et ainsi avoir un tout petit aperçu de ce qu’est vivre à Osaka.

Je reviendrai te voir Osaka ❤

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire